lundi 29 novembre 2010

Préparation de noël: calendrier de l'avent

Le mois de décembre approche et nous préparons notre calendrier de l’avent. Depuis l’année dernière, nous faisons un calendrier où chaque jour ils reçoivent quelque chose concernant noël, cela peut être aussi un petit billet expliquant une idée d’ activité que nous ferons ensemble ce jour-là. Voici un échantillon d’idées:
-           Autocollant en étoiles pour décorer les cartes de vœux.
-           Recette pour faire des petits gâteaux de noël.
-           Petit sapin en papier (ou en bois) à décorer.
-           Des chenilles métalisées pour faire des boules à mettre sur le sapin.
-           Matériel pour faire un bricolage de moutons ou d’anges.
-           Personnages de la crèche  (mon mari a dessiné sur une feuille le fond de la crèche qu’ils rempliront   au fur et à mesure).
-           Téléphoner à la grand-mère pour lui chanter un chant de noël.
-           Se promener en ville un soir pour voir les lumières de noël.

Maintenant, dans quoi mettre tout cela ? L’année dernière j’avais fait des petites pochettes:


Cette année, j'ai mélangé 2 idées :


Voici d’autres idées très intéressantes :
                                                                 Grandir  avec nathan

                                                         Vos questions de parents


                                                                   Tête à modeler
                                                                      eighteen 25

Maintenant nous attendons le 1 décembre pour commencer à ouvrir tout cela!


vendredi 26 novembre 2010

Créer le merveilleux

On pourrait dire qu’une femme au foyer (comme je le suis) est une femme qui vit dans les couches, les lessives, les repas et j’en passe. On pourrait peut-être dire que c’est une femme qui ne s’épanouit pas beaucoup…
Je pense que je fais partie de ces quelques femmes qui sont vraiment épanouies dans leur vie à la maison.
Changeons le regard, voyons dans notre quotidien, dans le banal  le merveilleux !
C’est banal de regarder mon bébé de 5 mois passer de longues minutes à observer attentivement ses mains.
Cela peut paraître banal de préparer de bonnes crêpes avec mon petit.
Aider mon grand à faire ses devoirs peut sembler bien ennuyeux.
Pourtant, c’est merveilleux la capacité d’observer d’un nouveau-né, de déchiffrer sa main. C’est merveilleux de passer un moment avec son petit et de préparer ensemble quelque chose qui réjouira toute la famille. Et c’est si extraordinaire de pouvoir participer à l’éducation de son grand, de l’aider.

Profitons de ces banalités, de ce quotidien qui paraît quelque fois si ennuyeux ou désintéressant et qui pourtant est si merveilleux. Ce sont ces choses du quotidien qui nous aident à grandir, à nos enfants et à nous!

ps: Félicitation à mon amie qui vient d'avoir une petite fille !

jeudi 25 novembre 2010

Que faire avec des bâtonnets de glace ?

Récemment, pour une idée de dessert j’avais acheté des bâtonnets de glace en bois. Mon grand observant le paquet de bâtonnets me demanda si on pouvait faire un bricolage avec… pourquoi pas ? Il y a énormément de choses à faire avec ces bâtonnets.
Nous avons eu l’idée  de dessiner sur une feuille un décor, comme pour un théâtre, et de coller des personnages (dessinés sur une feuille auparavant) sur les bâtonnets. Il ne reste plus qu’à jouer. Mon grand a choisi un thème très masculin : les voitures inspirées du film « Cars ».

mercredi 24 novembre 2010

Comment motiver les enfants à aller dehors ?

Le plus grand de mes enfants n’est plus trop motivé par aller dehors depuis le début de la période plus froide. Au bout de quelques minutes il râle …
J’avoue que je n’étais pas très motivée non plus, mais nous essayons de sortir quand même sachant combien il est important pour chacun de prendre l’air et de rester proche de la nature.
M’inspirant de ce site , j’ai préparé une petite course aux trésors dans la nature : chaque élément de la nature est dessiné sur une petite fiche qui est attachée à leur cou par une ficelle ainsi qu’un crayon. Avec cette fiche ils partent à la recherche des éléments qu’ils déposeront au fur et à mesure dans leur sac de toile.


Ensuite ils pourront imaginer ce qu’ils pourront créer avec ces objets !


Je me suis replongée aussi dans un super beau livre que j’avais acheté  il y a quelques temps déjà.
4 saisons d’activités nature en famille qui nous aide entre autres choses à  préparer pratiquement une promenade dans la nature.
Ce livre donne aussi des idées de jeux à faire dehors, comme le jeu de l’alphabet (repérer dans la nature ce qui commence par chaque lettre de l’alphabet) ainsi que des modes d’emploi pour faire un arc et des flèches, des nids d’oiseaux, des créations de boue, des eaux parfumées, etc.
Munissons-nous de créativité, d’imagination et partons avec nos enfants (et même sans d’ailleurs) à la découverte de la nature !
Bonne ballade.

mardi 23 novembre 2010

Que faire quand le bébé devrait arriver d’un moment à l’autre?


Mes grossesses n’ont pas été très faciles : une bonne période au repos, la peur du prématuré et pour finir, un bébé qui ne va pas sortir avant le terme.  N’empêche, à chaque fois je me suis fait avoir, dans le sens que je n’étais absolument pas prête à aller jusqu’au bout de la grossesse, ce qui donne une femme qui perd patience !
Alors que faire durant cette période ?
-           le sac de maternité (je ne vais pas revenir sur une liste dont vous avez sûrement reçu de votre hôpital).
-           DORMIR, je sais combien on peut être lourde à cette période finale de la grossesse et combien dormir peut devenir une utopie mais bon, essayez !
-           Prenez l’air, cela relaxe d’aller faire une belle promenade dans la nature et cela  pourrait aussi faire accélérer le travail !
-           Sortez avec votre mari. Au fond, pourquoi pas ? Vous êtes encore un couple même si le bébé prend de la place.
-           Mettre un message sur votre répondeur qui dit : toujours rien mais on vous  informera !
-           Allez chez le coiffeur et vous faire chouchouter un peu.
-           Profitez… de ces coups de pieds dans le  ventre, de la sensation d’être à deux.


Et puis, bon accouchement !

Ps : en faite, je pense à une chère amie qui devrait bientôt accoucher !

dimanche 21 novembre 2010

Boîte à tartines

Nous habitons en Belgique (depuis 1 an et demi ) et ici c’est le pays des tartines. Mes enfants mangent à l’école chaque midi des tartines. Il existe quelques écoles qui proposent des repas chauds mais elles ne sont pas majoritaires. Il existe aussi dans certaines écoles la possibilité de rajouter une soupe chaude aux tartines de nos enfants.
Quand on vient d’ailleurs il faut s’habituer… tout d’abord il faut acheter la boîte à tartines et la gourde (qui est quand même plus pratique et écologique qu’acheter une bouteille d’eau tous les jours ou des petits jus).


Ensuite, il n’y a plus qu’à se creuser la tête pour trouver des idées … que mettre sur la tartine ? que mettre dans la boîte si nous désirons rajouter quelque chose ?
J’ai passé un bon moment à réfléchir et à trouver des idées que je vais partager avec vous, bien sûr ces idées peuvent aussi servir pour des pique-niques
A mettre sur les tartines  et à accompagner par exemple  avec du fromage ou de la viande :
-           Pâté d’olive vertes à faire soi- même (il suffit de mixer des olives dénoyautés avec un peu d’huile d’olives).
-           Pâté d’haricots rouges.
-           Pâté d’avocat : guacamole.
-           Pâté de pois-chiche : houmous.
-           Pâté de champignon.
-           Fromage à tartiner.
-           Pâté végétal.
Varions le pain des tartines, utilisons  des tortillas, des crêpes, du pain complet, multi-céréales, du pain au lait, etc.
Sinon nous rajoutons dans la boîte à tartines (en plus des tartines) :
- des petites tomates,
- des petites mozzarellas,
- des yaourts liquides,
- des morceaux de fruits frais,
- des fruits secs,
- des petits biscuits ou un petit morceau de gâteau fait maison,
- des olives.
Si vous avez d’autres idées je  serais ravie que vous les partagiez avec nous.
Vous pouvez trouver d’autres idées dans ce livre : « Mes p'tites gamelles : Manger bio au bureau » de Cléa ; ce livre est très inspirant !

jeudi 18 novembre 2010

Être différent de ses enfants

« Vous l’avez adopté ? »
« De quelle nationalité il est  cet enfant ? »
Ce sont des phrases que j’ai déjà entendu quand les gens ne connaissent pas le père… quand les gens connaissent le père ça donne des fois cela :
« Le gêne mexicain est vraiment fort ! »
« Franchement de toi ils n’ont absolument rien pris »

Mais moi ce que je ressens c’est de la fierté :
Je suis fière et même très fière que mes enfants ont la peau plus obscure, qui réagit super bien au soleil…
Je suis fière de leur trait bien mexicain…
Je suis fière qu’ils se sentent mexicains…
Je suis fière de tout cela car  j’aime  voir mon mari dans mes enfants…
Et puis moi, je suis là, et je le vois dans le caractère de mes enfants …
mais surtout dans le fait qu’ils m’aiment et que je les aime tout simplement !

lundi 15 novembre 2010

Notre arbre généalogique

Nous vivons, mon mari et moi, loin de nos familles depuis déjà plusieurs années. Depuis la naissance de nos enfants, nous avons cherché par différents moyens de leur faire connaître nos familles malgré la distance. Pour cela il fallait qu’ils les voient, donc, nous avons imaginé différentes solutions visuelles :
-           Tout d’abord nous avons confectionné un petit album photo avec à chaque page un membre de la famille. Cet album a été utilisé pendant 2 ans.
Après nous avons déménagé et nous avons voulu quelque chose intégrant  la décoration de notre maison, nous avons pensé à l’arbre généalogique :
-           Nous avons dessiné sur le mur de la chambre des enfants un énorme arbre où nous avons accroché des petits cadres avec la photo de chaque membre de la famille.

Plus tard, nous avons à nouveau déménagé et cette fois-ci nous avons décidé de changer notre arbre :
-           Nous avons cherché une énorme branche que nous avons installée dans notre salon et nous avons utilisé de nouveaux les cadres. Les photos encadrés des grands-parents sont installés au pied de l’arbre (sur un meuble), les cadres  représentant les membres de notre foyer sont accrochés à l’arbre, les cadres représentant les oncles, tantes et notre nièce sont accrochés sur les murs, d’un côté la famille de mon mari et de l’autre la mienne.

Une autre idée sur le web.
Mes enfants aiment regarder leur arbre représentant leur famille. Quand leur petit frère est né et à la naissance de leur cousine, ils ont immédiatement demandé à les rajouter sur l’arbre.

« J'imagine ma famille comme un arbre.
Un chêne ou peut-être un érable. Immense et droit, il tient la garde.(…)
Lorsque j'aurai fait le tour de la terre, c'est au pied de cet arbre familier
que je viendrai me reposer,(…) »
Denis Meunier

dimanche 14 novembre 2010

Une petite idée, 4, souvenir des premières instants de la vie de bébé

Pour ne pas oublier les premières minutes de vie de votre bébé.
Prenez des photos  juste après l’accouchement. Malheureusement, je l’ai fait seulement pour mon troisième bébé et je le regrette beaucoup ! Faites des photos par exemple  des premiers habits du bébé, du bébé contre le sein de sa maman, du bébé sur la balance, le poids inscrit sur la balance, etc.
Vous serez si heureux de revoir ces photos !

vendredi 12 novembre 2010

Apprentissage d’une maman : la persévérance

J’essaye de trouver des idées pour mes enfants, pour améliorer notre quotidien et le leur, je fais un plan pour  réaliser l’idée, je suis super motivée et … fiasco ! Si vous saviez le nombre d’idées que j’ai pu avoir pour mes petits et qui n’ont absolument pas marché !
Pendant ma dernière grossesse, j’avais voulu rajouter sur notre tableau un carton peint pour pouvoir accrocher, grâce à un ruban velcro, la météo du jour … cela a marché une journée - et encore je suis gentille !  Que faire ? J’ai rangé le matériel créé, je le ressortirais peut-être à un autre moment. Ce n’était sûrement pas le bon moment.
Au fond, je pense plutôt que ce n’était pas la bonne activité. Il y a souvent une différence entre notre enthousiasme et l’enthousiasme de nos enfants ! Je me souviens d’un atelier  que j’avais suivi sur la sécurité de nos enfants où, en guise d’introduction, l’animatrice nous avait demandé de nous mettre dans des souliers d’enfants, qu’elle avait placés sur la table devant nous.


Nous avons regardé ces chaussures d’un nouveau point de vue ! Nous nous sommes rendu compte que nous avons souvent du mal à nous mettre dans les souliers de nos enfants !
C’est aussi comme cela que nos enfants nous apprennent à avoir de la persévérance, à regarder avec leurs yeux, jusqu’à ce qu’on trouve ce qui est adapté à eux, ce qui leur plaît !

mercredi 10 novembre 2010

Des couches lavables

« Quelle horreur ! Des couches lavables ! Mais tu retournes à l’époque de nos grand-mères ! »
Je crois avoir moi aussi dit des choses similaires… Pourtant durant ma  dernière grossesse, nous avons décidé avec mon mari que nous investirions  dans  des couches lavables, pour essayer. Les raisons étaient : le budget super élevé des couches jetables, les problèmes de fesses rouges qu’avaient eues mon petit, la quantité de poubelles que cela engendrait et la facilité par la suite de devenir propre plus rapidement ! Nous avons trouvé un chouette magasin près de chez nous où la vendeuse a pris du temps pour nous expliquer  le fonctionnement des couches. J’ai aussi une amie qui m’avait déjà expliqué beaucoup de choses sur le sujet ! J’ai été convaincu par un système  moins écœurant et compliqué que ce que j’avais imaginé.
Depuis que mon bébé a 1 mois (il en a 5 maintenant) il porte cela tous les jours sauf la nuit et quand nous partons toute la journée.
Mon opinion : au début cela faisait  des fesses énormes à mon bébé mais plus il grandit moins cela se voit. Il n’a plus les fesses rouges, je fais d’énorme économie et je contribue, à ma façon,  à prendre soin de notre planète. Le bonus c’est que j’ai beaucoup moins de fuites avec les lavables qu’avec  des couches jetables !
Il faut au début prendre le temps de s’organiser :
- Trempage ou non des couches avant lavage ? Nous avons décidé de ne pas faire tremper les couches dans de l’eau car je lave une fois par jour.
- Où installer la table à langer ? Le mieux est de l’installer près d’un point d’eau pour pouvoir  rincer la couche (ce qui permet un lavage plus efficace).
- Quelles couches ?le choix est assez grand, voici ce que nous utilisons à la maison :
Panda organic Popolini  qu’il faut accompagner d’une culotte de protection  VentoBravo Popolini  ( il en existe d’autres). Avec ces couches là je n’ai jamais eu de problèmes de fuites.

Nous avons aussi acheté une TE1 BumGenius Organic  qui a l’avantage d’avoir tout en Un (d’où le nom TE1)  donc sans culotte de protection mais qui sèche beaucoup moins vite. J’ai eu quelques fuites mais je pense que j’exige beaucoup plus d’une couche lavable que d’une jetable (qui me fait encore régulièrement des fuites conséquentes).
Nous rajoutons du papier protecteur dans la couche que je jette dans la poubelle en cas de selle mais que je peux laver et réutiliser en cas de pipi seulement.
Vous pouvez acheter aussi un sceau pour entreposer vos couches avant lavage (très utile si vous ne les lavez pas tout de suite car il faut es faire tremper).
Pour plus de détails et de précision je vous invite à aller voir cet article très précis. Vous pouvez aussi aller voir dans le site internet du magasin où j’ai acheté les miennes et demander leur dossier "couches lavables" !
 Où les acheter ?   
-       Brindilles
-       natilloo
-       Nous avons eu la chance (habitant en Belgique) de trouver un très bon magasin à Rixensart LUNA VIOLETTE.

Voici un sujet auquel vous pouvez  réfléchir  durant la période de nidification. N’oublions pas que de toute manière, nous devons être à l’aise avec le sujet et quoi qu’on décide en tant que parents, nous ferons de notre mieux !


mardi 9 novembre 2010

Baby shower

« Quelqu’un venait de frapper à la porte et ma maman s’apprêtait à l’ouvrir. J’étais caché dans l’escalier un peu gêné sachant plus ou moins ce qui allait se passer ( j’avais 7 ans). J’écoutais la conversation de ma maman avec notre voisine qui lui expliquait avec terreur que sa petite fille venait de se coincer la tête dans son lit à barreaux ! Ma maman très perplexe se dirigeait en courant (lentement, elle était enceinte d’au moins 7 mois) dans la maison de son amie. Je la suivais discrètement quand j’entendis : SURPRISE !!!! Aucune tête coincée dans un lit seulement une dizaine d’amiEs à ma maman assises dans le salon de notre voisine. Un magnifique siège  garni d’un mini parasol et de beaucoup de couleurs attendaient ma maman au milieu de ses amies.»
Cela s’appelle un baby shower… une fête en l’honneur de la future maman et bien sûr du futur bébé. J’ai eu la chance d’en vivre 2 pour mon premier et troisième fils.
Qu’est-ce qu’on fait  à un baby shower ?
Logiquement c’est une fête réservée aux femmes et…on joue, on rigole… on voit des femmes essayer de changer une poupée avec une seule main, on reçoit des feuilles à remplir avec, par exemple, « à l’aide des mots (qui bien évidement sont en désordre), raconte la journée d’un bébé », on peut manger un gâteau en forme de biberon, on met la main dans un sac pour y  deviner son contenu seulement au toucher  (en lien avec le thème du bébé), etc. Chaque amie est aussi invitée à amener une petite pensée pour le futur bébé.
Ceci est l’expérience de ce que j’ai vécu, soit en tant que mère, soit en tant qu’amie.
Dans le continent américain cet usage est très fréquent et quelques fois ce sont même les mamans qui les organisent (dans l’anecdote que je vous ai raconté, l’amie de maman est d’ailleurs canadienne). Voici quelques idées !


Je pense qu’au fond peu importe comment on l’organise et avec quels jeux, l’important est de fêter une future maman et un bébé à naître.  C’est si beau de donner la vie, célébrons –le !
Une petite idée : Vous pouvez donner à chaque participante des petites cartes où elles écriront un mot sur la maternité : anecdotes, citations, conseils, souhaits, etc ! Ces petites cartes pourront être offertes à la future maman dans un joli pot à la fin de la fête !

lundi 8 novembre 2010

Une petite idée, 3

Pour avoir tout sous la main
Faire une fiche pour chaque membre de la famille, constitué des numéros de téléphone, noms et adresses des personnes ou lieux importants à chacun, c'est-à-dire : pédiatre, dentiste, ORL, orthophoniste (logopède), kinésithérapeute, gynécologue, école, travail, hôpital.
Ces fiches pouvant être utile de manière régulière, il vaut mieux les laisser à portée de vue, cela évite de courir partout au moment où vous en aurez besoin. Vous pouvez y ajouter le numéro de téléphone de la sécurité sociale ou mutuelle !

dimanche 7 novembre 2010

Quand être maman devient difficile

Il y a des jours où il faut se souvenir de tes caresses  dans le ventre quand je passais ma main sur toi!
Il y a des jours où il faut se souvenir de ce moment où toi sur mon ventre,  je me suis sentie de nouveau  maman !
Il y a des jours où il faut se souvenir de ton regard aimant qui me rend  plus forte !
Il y a des jours où il faut se souvenir de tes câlins, de tes sourires, de ton rire …
Parce qu’il y a des jours où (poliment) tu es difficile !

vendredi 5 novembre 2010

Le calendrier du mois

Papy dort combien de dodo chez nous ? Dans combien dodo il y a l’anniversaire de mon copain ? …
Je ne sais pas si vous connaissez ce genre de questions mais chez nous c’est des questions très fréquentes par mon petit (3 ans) mais aussi par mon grand (6 ans). Pour pouvoir répondre à ces questions, nous avons installé dans notre salon un calendrier.
Tout d’abord je fais un calendrier mensuel tout simple de 3 0 ou 31 cases où j’écris le jour et la date (j’ai un
enfant qui apprend à lire !).



Ensuite, je mets ce calendrier sur un carton que j’avais simplement peint ! Mon petit a dessiné notre famille et c’est cette famille qui, à l’aide d’une punaise (d’où le carton), avance tous les jours à travers le mois.

Par la suite j’imprime des minis photos des personnes nous visitant durant le mois, ainsi que les anniversaires et les activités particulières de l’école ou de la vie familiale.
Pour finir, j’accroche le calendrier sur le tableau des enfants. Le tableau est une planche de bois que j’ai peint avec une peinture tableau noir.

Et vous, comment faites-vous ?

mercredi 3 novembre 2010

Bricolage pour un mercredi

Voici un bricolage que mon fils a réalisé s’inspirant de ce site.


lundi 1 novembre 2010

Une petite idée, 2, le sac de maternité de papa

Le sac de maternité du papa
Il sera tellement content d’avoir quelques affaires qu’il n’aura peut-être pas pensé : une boisson, une barre de céréales ou quelque chose à grignoter, un stylo, un petit cahier, la liste des numéros de téléphone des gens à prévenir après la naissance et pourquoi pas, une lettre de sa femme pour ce moment si particulier dans la vie de couple !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...